PS Savoie
PS Savoie

Béatrice Santais, candidate PS pour la 3ème circonscription de la Savoie

Le Parti Socialiste de Savoie soutient Béatrice Santais dans la troisième et plus grande circonscription du département, qui va de Lanslebourg à La Ravoire.

Avec François Chemin, son suppléant, ils espèrent apporter à la Savoie une représentation socialiste à l’Assemblée nationale.

Si vous n’avez pas encore rejoint le comité de soutien de Béatrice Santais, rendez-vous sur son site : http://www.beatrice-santais.fr/

Ci-dessous, découvrez une vidéo sur cette candidate du changement !

 

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xqxldf_beatrice-santais-candidate-ps-pour-la-3eme-circonscription_news[/dailymotion]

Le maire de Grenoble Michel Destot vient soutenir les partisans de Martine Aubry

Chambéry, hier soir à la Maison des associations de Chambéry

L’affiche est accrochée au fond. Une photo du maire de Lille au micro, une main en avant. Devant, le conseiller général Robert Gardette, le premier fédéral du Parti socialiste Stéphane Pillet, et le maire de Grenoble Michel Destot disent à plusieurs dizaines de sympathisants pourquoi il faut mettre un bulletin à son nom, lors de la primaire, les 9 et 16 octobre.

Plusieurs élus présents

Entre deux TGV, le maire de la préfecture iséroise, membre de l’équipe de campagne de Martine Aubry est détendu et souriant. Chargé de la « mobilisation des territoires et des élus » au sein de l’équipe nationale de la candidate, il parle devant l’ancien sénateur Roger Rinchet, sa fille et maire de Montmélian Béatrice Santais. Et des élus de l’opposition aixoise, aussi.Et de la majorité cogneraude.
Une visite pas anodine, histoire de mobiliser les troupes à moins d’un mois du scrutin qui désignera le candidat PS à la présidentielle.
Au bureau, on espère près de 2500 participants, on rêve de 5000. Quoi qu’il en soit, 58 bureaux de vote seront installés dans le département. Un, minimum, par canton.

P.-E. B.

Article paru dans le Dauphiné Libéré (éditions de Savoie, 13/09/2011)

Les soutiens savoyards de François Hollande

« Alors que le secrétaire départemental du PS soutient la candidature de Martine Aubry, les deux ténors socialistes en Savoie, le sénateur Thierry Repentin et le maire de Chambéry et première vice-présidente du conseil régional, Bernadette Laclais, soutiennent François Hollande.

Figurent également dans ce comité de soutien, Édouard Simonian, conseiller régional, maire du Bourget-du-Lac, François Cuchet, François Rieu, Pierre Loubet, Yves Husson, Jean-Louis Sarzier, André Vairetto, conseillers généraux.

François Hollande sera à Lyon demain soir à 20 heures, au “Transbordeur”, pour un grand rassemblement populaire. Un transport en commun (car et covoiturage) est organisé : le car partira d’Albertville, s’arrêtera à Aiton et à Chambéry ainsi qu’au péage de Belmont-Tramonet. Inscription et contact du comité de campagne : 04 79 60 69 69. »

Article paru dans le Dauphiné Libéré (éditions des Savoie)

Primaires : « Si nous avons 5000 votants en Savoie, c’est génial ! »

Article paru dans Le Dauphiné Libéré, édition du 8/9/2011.

Aubry ou Hollande ? Entre les deux, le cœur de la gauche savoyarde balance. C’est Stéphane Pillet qui l’affirme. Le premier secrétaire fédéral du PS est bien placé pour sentir les grandes tendances s’affirmer à un mois des primaires socialistes (9 et 16 octobre). Si lui-même ne cache plus sa préférence pour le maire de Lille, il assure que le jeu est encore très ouvert, même si les quatre autres candidats n’ont pas encore de soutien déclaré. (suite…)

En Savoie, le PS prépare déjà les élections présidentielles

Extrait du journal La Vie Nouvelle

« De retour de Paris après le conseil national du PS samedi, le patron du parti revient sur le projet de la gauche pour 2012.

Stéphane Pillet

Pourquoi présenter un projet avant le vote du candidat socialiste ?
Le « tout à l’égo » n’est pas la solution. Le PS veut se rassembler sur des idées. C’est une construction démocratique.

Le candidat devra donc s’adapter au projet ?
Chaque candidat pourra ajouter ses propositions et ses axes forts pour la campagne. Le projet 2012 est un socle, une base d’idées.

Le projet socialiste propose des idées que prônent les écologistes comme la volonté de sortir du nucléaire ou du Front de gauche en plafonnant les loyers. Est-ce un projet pour faire plaisir à une gauche élargie ?
Ce projet, ce n’est pas un puzzle. Il est cohérent et n’a pas été établi pour faire plaisir à tel ou tel parti. L’écologie par exemple, c’est un sujet transversal. Pas un alibi.

Comment va se dérouler la campagne en Savoie ?
Dès le 14 mai, le parti organisera une convention départementale pour présenter les grands axes du projet à la société civile. Le 19, les militants savoyards voteront sur l’intégralité du projet. Deux jours plus tard, Savoie et Haute-Savoie organiseront un événement centré sur les femmes pour parler égalité professionnelle, accès aux soins, etc.

Et sur le projet ?
Chaque département a son droit d’amendement. J’aimerai par exemple que le PS soit plus clair sur la question des drogues. On ne peut se contenter du statut quo comme il est proposé aujourd’hui. Il faut un vrai encadrement.
Par rapport à nos idées, la Savoie est concernée. Nous avons notamment un plan pour la ré-industrialisation de la France en créant une banque publique d’investissement pour les entreprises et les PME car il est difficile d’obtenir des aides privées.

Le maire de Chambéry, Bernadette Laclais soutient une candidature de Dominique Strauss-Kahn. Quel candidat soutenez-vous ?
Effectivement elle l’a dit… Pour me prononcer, j’attends que le délai des candidatures soit passé car il est encore difficile de se positionner. Ce qui compte aujourd’hui, c’est le projet. Le primaires, c’est secondaire. »

Propos receuillis par Axel Rebecq